Actualité du serment d’Hippocrate

Aujourd’hui tout étudiant en médecine qui termine ses études et se prépare à l’exercice de sa profession est dans l’obligation de prononcer une version simplifiée du serment d’Hippocrate afin de s’engager à exercer son art en respectant toutes les exigences morales ou éthique qui lui sont liées.
Faut-il voir dans cet acte symbolique un cérémonial n’ayant d’autre finalité que de marquer sous une forme rituelle le début d’une carrière, ou-est on en droit de l’interpréter comme l’expression d’un authentique engagement de la part des futurs médecins ?

Lire l’article dans son intégralité

Comments are closed.